Oser sa voix : travailler en douceur et en plaisir pour fluidifier son souffle, apaiser son corps, accueillir ses émotions, faire un pas vers soi

September 14, 2015

 

Depuis plusieurs années, j’accompagne par le chant des jeunes adolescentes déscolarisées. Parmi mes différentes activités d’accompagnante, celle-ci est particulièrement émouvante et gratifiante. En effet, elle soutient et encourage, au sein d'un travail pédagogique collectif, un cheminement vers la reprise de confiance en soi et en une vie qui « vaille le coup ». Elle est également édifiante dans l’écoute et la compréhension de ce que nous livre chacune de ces voix qui ne cessent de bouger, au gré des doutes, des batailles, des déceptions, des petites et grandes victoires, des espoirs sur un chemin de vie souvent bien rude, nous chuchotant ou nous hurlant les changements en cours. Ces jeunes filles m’aident, à leur tour, à grandir. Leur énergie est remarquable. L’approche développée auprès d’elles se décline auprès de tout public, jeunes ou adultes, les vertus du chant étant nombreuses et sans limite d’âge !

 

Le chant : un mode d’expression privilégié

Le chant, un vecteur privilégié de communication et d’émotion, permet de faire résonner une onde vibratoire véhiculant une émotion de l’un à l’autre. La personne qui chante, par son timbre et sa personnalité uniques peut communiquer, interpeller, bouleverser ou, au contraire, émettre des sons dépourvus de sens. En libérant son expression, la chanteuse est simultanément capable d’accéder à ses propres émotions et de saisir les émotions les plus intimes et les plus universelles de ceux qui l’écoutent. Travailler sa voix, c’est donc décider de travailler la relation qu’on établit avec les autres, c’est faire acte de générosité. Marie-Agnès Faure, phoniatre, m’a dit : « quand vous chantez, vous faites don de votre souffle, ce n’est pas rien ! ». La voix est un instrument unique en son genre puisqu’il est en nous, vibre et résonne en nous. Simultanément, elle exprime un désir d’exister et de marquer le monde extérieur de son empreinte personnelle.  Elle crée ainsi un lien entre nos vibrations intérieures et extérieures. Notre voix est unique, elle nous appartient et nous ressemble. Le chant est le miroir de l’âme dit-on couramment, ce qui en fait une activité pleinement « impliquante ». Le vécu, l’histoire familiale, affective, amoureuse, le tempérament, le caractère, la façon dont la personne qui chante envisage la vie, ses états d’âme du moment, tout s’inscrit dans la voix. Chanter c’est dévoiler tout de soi-même. Découvrir et dévoiler cette authenticité requiert du courage. Il faut oser le chant pour accéder à la gratification qu’il permet d’atteindre.

 

L’interprétation :

les mots, le sens et les émotions

 

Le chant place la musique et les mots dans un rapport privilégié. Il est donc essentiel de savoir expliquer le sens des mots afin de les ressentir pleinement. Les textes sont tout d'abord parlés et, quelle que soit la langue chantée, il est important que le sens soit bien compris en abordant la traduction pour les langues étrangères (dans la mesure du possible) et le sens des mots en français.  Cette explication se double parfois d’une théâtralisation du texte ou de certains passages, parlés et interprétés tel que le ferait un comédien. Cet exercice facilite ensuite la mise en lien du sens des mots avec la musique. Il en suit une écoute plus attentive de la musique qui n’est plus simple accompagnement mais une part entière de ce qui a suscité l’émotion de la chanteuse à l’écoute initiale, souvent plus détachée.  Elle peut ainsi se concentrer sur le sens des mots et de la musique, sentir les mots en phase avec la dynamique musicale, ce qui stimule sa propre interprétation, l’amenant à raconter « à sa manière » ce que dévoile la chanson. En effet, les mots permettent un engagement physique et psychologique et en faisant naître des émotions, donnent du sens à la voix, lui conférant également une intention.

 

Ce travail peut mettre ou remettre en lien la chanteuse avec ses propres émotions. Selon l’histoire de vie de chacun, certaines émotions ont été enfouies et le chant a le pouvoir de les réveiller, puis les révéler. L’accès et l’animation de ces profondeurs affectives et émotionnelles par le chant sont parfois déstabilisantes, certaines émotions pouvant surgir spontanément sans pouvoir être maîtrisées.  « Les sens nous restituent le sens » comme nous dit Christiane Singer.  Un temps d’accueil et de parole peut être nécessaire.

Ces manifestations émotionnelles sont les bienvenues à plusieurs titres. D’une part, leur apparition parfois surprenante pour la chanteuse, libère des émotions ce qui, dans ce cadre protégé, semble salutaire. D’autre part, une fois l’émotion libérée, le travail sur la gestion de ces émotions prend son sens. Il faut du temps, de l’écoute de soi et l’aide d’un accompagnant pour parvenir à exprimer son émotion sans se laisser envahir et emporter. En effet, comment se laisser toucher sans être bouleversé et perdre le lien avec « l’ici et maintenant » tout en véhiculant ses émotions à travers son chant afin de laisser « l’onde vibratoire » toucher l’auditeur ?  Ce juste et fragile équilibre se travaille dans la confiance.  Cette recherche contribue à la construction de l’équilibre psychologique et affectif de la jeune fille.

Une posture axée sur la confiance

et le respect mutuel

 

L'écoute et la communication sont déterminants. L’enthousiasme, le soutien, l’encouragement sont des éléments essentiels. Ils mettent en mouvement, parviennent à faire oublier la timidité, la gêne et mettent en confiance. L’humour, le jeu et le rire sont des atouts importants qui contribuent à communiquer le plaisir de chanter. Il est également nécessaire de faire preuve d’exigence afin que la chanteuse s’implique dans le projet et progresse. Reprendre ou répéter est souvent vécu comme un obstacle ennuyeux et inutile qu’il faut contourner progressivement, insistant de-ci de-là pour recommencer tel passage.  Plus l'apprenant réussit et progresse, plus il se motive et plus il accepte de refaire, comprenant le sens de ce qui, lentement, améliore son chant et ainsi le valorise. L’approche patiente des petits pas s’avère utile et fructueuse.L’utilisation de la voix demande à chaque personne un investissement différent selon son histoire et sa personnalité. La personnalité de chacun doit être respectée et les acquis éducatifs ou culturels sont pris en compte, il est donc impossible de faire travailler toutes les personnes de la même manière, qu’il s’agisse du travail vocal ou de l’interprétation.

Le choix du répertoire est laissé à chacun qui sent ainsi reconnue sa capacité à exprimer son goût, son style, son engagement sans avoir à s’en justifier ni à en être culpabilisé.  Il est néanmoins nécessaire parfois de poser des limites, afin de ne pas entrer dans des jeux de provocation par le texte.

Estime de soi, confiance en soi, affirmation de soi: eh bien chantez maintenant !

 

Le chant a un pouvoir éducatif, dans le sens d’un épanouissement : il a des effets bénéfiques sur la bonne harmonie humaine.  Il implique la volonté , une projection en confiance vers l’avenir et la capacité à exprimer des choix et à les considérer comme intéressants. Ces énergies mobilisées par sont susceptibles de donner confiance en la vie et sont déclinables dans bien d’autres situations. 

De surcroît, la maîtrise de soi, la volonté, la détermination, la gestion des émotions mises en œuvre par la personne en situation de production vocale en public semblent transposables dans d’autres contextes.  Il n’est pas aisé de faire prendre conscience à certaines de ces jeunes filles de ce qu’elle mettent en œuvre dans le chant, de la force, de la détermination et du dépassement de soi dont elles font preuve.  Pour certaines, c'est trop difficile à entendre. Leur faire comprendre et accepter la potentielle transposition à un autre environnement ou contexte d’apprentissage n'est pas plus aisé, mais cela vaut la peine d'être tenté car cela porte ses fruits parfois, même plus tard, hors du lieu d'apprentissage. 

Le chant allie l’estime de soi, la confiance en soi et l’affirmation de soi qui doivent s’harmoniser à l’intérieur de soi comme à l’extérieur. Il met en conscience des liens entre le mental et le ressenti physique, les émotions.  Il permet d’établir des liens entre ce que l’on pense, ce que l’on veut, ce que l’on fait, ce que l’on a, ce que l’on ressent et ce que l’on espère.  Le chant contribue ainsi à aider chacun à développer ses capacités personnelles, à croire en soi et en demain.  Alors, pourquoi s'en priver ?

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Oser sa voix : travailler en douceur et en plaisir pour fluidifier son souffle, apaiser son corps, accueillir ses émotions, faire un pas vers soi

September 14, 2015

1/1
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

T: 0630015968


 

Liens

© 2014 - Véronique Lieubray  with Wix.com
 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now